Missions de l'association,pourquoi adhérer?

L'association Kaena et les lapinours a été créee principalement pour trouver des fonds afin de  nous aider à financer l'opération de Kaena. Au 9 octobre 2014, nous avons enfin récoltés les fonds nécessaires (35000€) pour que l'opération de Kaëna puisse avoir lieu. Merci à tous.

Mais nous avons d'autres missions:

- aider financièrement des parents dont les enfants atteint d'un gliome infiltrant du tronc cérébral seraient déclarés inopérables en France mais opérables à l'étrangeer

- aider la recherche médicale des cancers pédiatriques. En effet,dans le plan cancer publié en février 2014,aucun fonds n 'est dédié à la recherche sur les cancers pédiatriques. De plus, les industriels pharmaceutiques semblent estimer que les enfants ne pas suffisamment rentablees. C'est innacceptable d'autant plus que le gouvernement ferme les yeux et que le ministère de la santé compte sur la générosité des gens : seuls 2% des fonds de recherche anti-cancer sont alloués à l'enfant alors qu'il s'agit de la première cause de mortalité par maladie des enfants (500 décès par an, faute de traitement adapté).


- apporter du bien-etre physique et moral à tous ces enfants en leur offrant des produits de soin (la radiothérapie brule et assèche la peau) , des entrées aux parcs zoologiques et d'attractions pour leur redonner un peu le sourire ...

Voilà à quoi servent vos dons. Nous sommes tous bénévoles.

Aidez-nous à nous faire connaitre en partageant & likant notre page facebook !

Pourquoi adhérer à notre association?

Une cotisation annuelle de 5 euros pour les personnes majeurs et 2,50 euros pour les enfants nous permettent de pouvoir organiser des manifestations afin de reccueillir des dons et sensibiliser un maximum de personnes à cette terrible maladie qui touche principalement de jeunes enfants qui meurent dans des conditions inhumaines.

ON PENSE TOUJOURS QUE CA N'ARRIVE QU'AUX AUTRES,

                                                                                                                JUSQU'AU JOUR OU ON DEVIENT LES AUTRES ...

×